FANFIRATE-Prez

La genèse d’une affiche…

Il y a quelques temps de cela un musicien originaire du Bugey, copain de longue date m’appelle pour me parler d’un nouveau projet. Il vient de monter une fanfare avec trois autres musiciens, projet sortant de l’ordinaire avec une identité de groupe bien marquée : les Pirates !  Leur nom : « La Fanfirate du Cap’tain Burns« .
Leur principal besoin est la création d’outils de promotion (photos, identité visuelle, affiche). Très vite le projet me parle, des idées me viennent, la date pour le shooting est fixée. Je développerai ici la genèse de cette affiche, étape par étape jusqu’au résultat final !

Le shoot photo

La première chose à discuter est le choix d’un lieu où faire la séance. Il faut avouer que la région Rhône-Alpes n’est pas vraiment une destination maritime des plus reconnues, on ne peut donc pas miser sur l’océan. Après réflexion, notre choix s’arrête sur un lieu atypique suggéré par l’un des musiciens de la bande : une piste cyclable le long du Rhône dans la Vallée Bleue, bordée par divers canots en bois posés en vrac, dans les arbres entre autres. Un lieu sortant de l’ordinaire pour une fanfare sortant de l’ordinaire, ça me plait ! Le rendez-vous est fixé pour un matin de novembre, avec le soleil tant qu’à faire !

Merci à mon assistante pour les images ^^

Arrive enfin le jour du shooting. Le ciel est gris, uniforme, avec une tendance aux averses. Pour le soleil, on repassera !! Tant pis, on le tente quand même ! Une fois arrivé sur le site, pas de pluie, on effectue un repérage sommaire, le lieu est inspirant. Le matos déchargé je monte un modeleur sur le flash, décide d’un premier endroit pour une mise en scène, et c’est parti !  Je dois dire que j’apprécie beaucoup le parti pris de La Fanfirate, à savoir que chacun des protagonistes entre dans la peau d’un personnage, avec pour chacun un caractère bien à lui. Ça rend les choses plus amusantes, laisse une place au jeu et à l’imaginaire. Ça tombe bien car ça colle avec ma personnalité. Après 2 bonnes heures de travail, la pluie entre dans la partie, la poisse… mais par chance, on travaillait à ce moment sur le portrait de chacun des personnage. Un fond identique, une lumière déjà posée, m’ont permis de finir in extrémis avant d’être trempés ! C’est certain que c’est pas une séance estivale sous les cocotiers, mais la matière est là. Maintenant, place à la partie graphique !

Le logo

Le logo est une chose parmi les plus importantes de l’identité visuelle d’un groupe de musique. Il fait partie intégrante de sa propre identité et le suit souvent une partie de sa vie. Il est donc important qu’il s’intègre bien à leur genre et soit impactant.
La référence que m’ont citée directement les musiciens est « Pirate des Caraïbes »… En même temps il n’y a pas un million de références dans le style. La première phase de création passe par la recherche de typographies collant au thème. Recherche généralement longue. Se dégagent quelques typos intéressantes. Après quelques essais de mise en forme, il m’apparait évident qu’il manque un artifice graphique. Qui dit pirate dit tête de mort. Je commence diverses recherches de visuels pouvant coller au logo, que je travaille pour une bonne intégration de l’image au texte.

Premier envoi aux artistes. Une typo leur plait bien. Ils valident l’idée de la tête de mort, mais (il y en a toujours un) il l’imagineraient plus « funky ». Je retravaille alors plusieurs pistes avec de nouveaux essais de typos, et d’autres essais de cranes plus cartoon, qui donnent un aspect plus ludique au logo. Essai transformé, une des propositions l’emporte à l’unanimité !

L’affiche

Vient enfin le gros du morceau : la création de l’affiche. Au vu du thème, l’orientation du style visuel est plutôt évidente. Néanmoins le travail de développement graphique reste une longue quête d’idées et de mise en forme.
Je décide de partir sur un fond typé carte au trésor, couleur parchemin, sur lequel je commence à intégrer la photo choisie pour l’affiche. Premier dilemme, l’intégration de cette photo telle quelle (avec un fond nature très chargé)… ou ne garder que les personnages… les deux solutions rendent l’affiche un peu trop « cheap » à mon goût. Comment empêcher ce fond lourd mais essentiel de noyer les personnages ?
Ma solution sera de garder les personnages en couleur avec un travail sur leur rendu, en plus d’une désaturation du fond nature, qui se lie maintenant avec la couleur du parchemin. Un choix pertinent car les personnages sont enfin mis en valeur. Je place alors le logo (pas encore défini à ce moment) auquel je décide d’intégrer un dégradé. D’un rouge similaire à la veste du capitaine vers un rouge à tendance noire.
Je créé ensuite un second visuel un peu plus dans l’esprit d’une affiche de cinéma, intégrant le portrait de chaque personnage en haut, le logo au centre et un autre visuel des protagonistes regroupés en plan large dans la partie basse.
Le retour sur les visuels est très positif. On la tient !! L’affiche choisie sera la première, avec le logo qu’ils ont validé entre temps (celui de la deuxième).

En conclusion

La création d’une affiche peut parfois être longue quand on part de zéro, car elle induit une réflexion et un travail de création d’identité visuelle. Par chance cette fois-ci je n’ai pas eu à trop tâtonner car le thème était déjà très bien défini. Dans tous les cas il est très important d’avoir en tête lors d’une création comme celle-ci de bien coller aux besoins du client, de créer un visuel qui soit aussi qualitatif que lisible, en plus d’être attrayant. J’espère que vous saurez mieux comprendre et apprécier le travail effectué, et si jamais vous avez besoin de ce genre de support, n’hésitez pas à me contacter ! 😉

 

Haaku Photographie, 8 ans déjà!

Welcome 2022

C’est Noël!!

salon du mariage Lyon

Des news !

Bonne Année 2020 !

Toute l’actualité Haaku Photographie sur les réseaux sociaux